Le samedi matin, les jeunes boxers des Sparks Bombers s'entrainent sur le terrrain communal de Kitintale à Kampala. Pour la plupart, ils n'ont pas mangé le matin faute de moyens. Ouganda, Kampala, 2018.

Ali est un jeune boxer de 14 ans. Il vit avec sa mère, ses frères, son neveu et d'autres membres de sa famille dans un 2 pièces de 16 m2 sans eau ni sanitaires. Son père est parti de la maison quand il était enfant. De lui, il a hérité de son nom et de sa religion. Ainsi il est Musulman et vit dans l'environnement chrétiens de sa mère. Ouganda, Kampala, 2018.

Ali est chargé de la corvée d'eau. A l'aide de deux jéricans de 20 litres, il approvisionne toute la maisonnée. Ouganda, Kampala, 2018.

Le samedi matin, le coach fait le tour du quartier pour emmené les jeunes à l'entrainement collectif. Ouganda, Kampala, 2018.

Après l'échauffement, Ali se prépare à enfilé ses gants de boxe. Ouganda, Kampala, 2018.

Ali fait de la

L'école primaire de Murchinson Bay accueille plus de 2 000 élèves dans des classes surchargées mais leur assure un repas par jour. Ouganda, Kampala, 2018.

Ali va à l'école primaire publiqueMunchinson Bay. C'est une immense école à côté de la prison de Kampala. Les frais de scolarité sont de 60 000 Shillings ougandais (15 Euros) par semestre, une somme conséquente que sa mère ne peut pas toujours payer. Ouganda, Kampala, 2018.

Ali avec ses qualités de rapidité bénéficie d'entrainements particuliers dans la salle de musculation du quartier. Kalungi espère lui faire intégrer l'équipe nationale Ougandaise quand il aura 15 ans. Ouganda, Kampala, 2018.

Ali avec ses qualités de rapidité bénéficie d'entrainements particuliers dans la salle de musculation du quartier. Kalungi espère lui faire intégrer l'équipe nationale Ougandaise quand il aura 15 ans. Ouganda, Kampala, 2018.

Ali avec ses qualités de rapidité bénéficie d'entrainements particuliers dans la salle de musculation du quartier. Kalungi espère lui faire intégrer l'équipe nationale Ougandaise quand il aura 15 ans. Ouganda, Kampala, 2018.

En attendant que les combats commencent, le public s'installe à l'ombre sous un immense arbre. Ouganda,Entebbe, 2018.

Ali , le phénomène de rapidité est le derneir a combattre. Avant de monter sur le ring, l'appréhension se lit sur son visage. Ouganda,Entebbe, 2018.

Le combat commence sous le regard d'une bonne centaine de spectateurs. Ouganda,Entebbe, 2018.

Le jeune Ali est déclaré vainqueur aux points. Ouganda,Entebbe, 2018.

Ali souhaite intégrer l'équipe nationale Ougandaise de boxe dès qu'il aura 15 ans. Son coach et sa famille fondent de grands espoirs en lui. Ouganda, Kampala, 2018.

robin letellier
Impasse des Arqubusiers
76000 Rouen
mob. : +33 6 30 95 10 70
e-mail : robinletellier@free.fr